Témoignages

Témoignage : « Quand nos enfants ont quitté la maison, on s’est lancés »

Dans cet article de La Provence, retrouvez le témoignage d’accueillants et de membres du réseau JRS Bouches-du-Rhône ! « Un verre de Pouilly-Fuissé pour eux, une canette de Vimto, ce soda (raisin, carotte noire) qui cartonne sur le continent africain, pour lui. Dans le magnifique patio de Marie-Dominique et Jean-François Morel, au coeur du quartier Préfecture (6e), N’Famara trinque avec une famille qui, au fil des ans est devenue la sienne. Ou plutôt : l’une des « quinze familles » marseillaises qui depuis son […]

Témoignage : « Quand nos enfants ont quitté la maison, on s’est lancés » Lire la suite »

Après Dublin: Mon long combat pour obtenir mes droits

Je m’appelle Said Alam Khan, je viens d’un village appelé Qalai Jabar en Afghanistan. Je suis en France depuis bientôt un an. Je ne comprends que très peu le français, ce qui a rendu toutes mes démarches administratives très compliquées. Quand je suis arrivé en France, je me sentais déboussolé. Je ne savais pas vers qui me diriger, surtout que je ne comprenais aucun mot en français. J’ai eu beaucoup de chance de rencontrer des personnes réfugiées afghanes. Ces personnes

Après Dublin: Mon long combat pour obtenir mes droits Lire la suite »

Exercer son métier en France : les conseils d’un neurochirurgien réfugié

Mon parcours en bref Arrivée en France en 2018 Reconnaissance du statut de réfugié en 2019 Cours de français au sein du programme ONE STEP Passage des EVC et réussite Poste de faisant fonction d’interne (FFI) Naturalisé français en 2023 et poste de neurochirurgien au CHU de Rennes Le saviez-vous ?  Les épreuves de vérification des connaissances (EVC) sont la première étape de la procédure d’autorisation d’exercice pour les praticiens titulaires d’un diplôme obtenu dans un état non membre de l’Union

Exercer son métier en France : les conseils d’un neurochirurgien réfugié Lire la suite »

Ma lettre ouverte au Président, sur les difficultés des professionnels de santé réfugiés en France

Je suis réfugié arrivé seul depuis la Syrie. Là-bas, j’étais étudiant à la faculté de chimie, ensuite j’ai quitté mes études à la dernière année de ma licence en chimie à cause de la guerre. Je suis parti de mon pays fin de l’année 2014. A ce moment, le seul pays auquel je pouvais accéder fut la Turquie. J’y suis resté pendant trois ans pour y travailler et y survivre. Là-bas, je n’avais pas de bonnes conditions, je ne pouvais

Ma lettre ouverte au Président, sur les difficultés des professionnels de santé réfugiés en France Lire la suite »

Analphabète : comment j’ai perdu mes droits

Je suis en France depuis deux ans maintenant. Je ne sais ni lire, ni écrire mais je comprends un peu le français. Quand je suis arrivé, j’étais totalement perdu. J’étais dans un pays très différent du mien. Heureusement, quand je suis arrivé à Bobigny, j’ai croisé une femme qui parlait le pulaar comme moi. Elle m’a expliqué ce qu’il fallait faire pour déposer l’asile en France. Elle m’a montré le trajet pour aller à la Préfecture. J’ai pu m’y rendre

Analphabète : comment j’ai perdu mes droits Lire la suite »

Mon intégration en tant que femme afghane en France

Je suis arrivée en France le 8 novembre 2021. Ma vie en Afghanistan me plaisait beaucoup. J’étais à l’Université, j’étudiais les sciences politiques et j’avais créé mon journal appelé « Weakly magazine » avec d’autres femmes de ma promo. C’était le premier, et le seul journal, spécialisé dans les difficultés et les challenges que rencontrait l’Afghanistan. On parlait beaucoup de sujets politiques, ce qui a engendré de nombreux messages de haine, de menaces, de la part de personnes qui nous accusaient d’essayer

Mon intégration en tant que femme afghane en France Lire la suite »

Une relation d’amitié et de confiance

Comment se vit l’accompagnement dans le réseau JRS Welcome ? Hélène de Tersant, bénévole de JRS Paris, a accepté de réfléchir à son expérience, et de nous en parler. Le rôle d’accompagnateur ? Un rôle d’ami, de marcheur avec… J’ai accepté d’accompagnatrice pour Welcome, après m’être posée quelques questions sur ces futures rencontres avec un demandeur d’asile. Toutefois l’accueilli ayant besoin de parler, d’avoir des contacts d’amitié ou d’accueil sans en attendre de contrepartie, cette démarche m’a rapidement paru aller

Une relation d’amitié et de confiance Lire la suite »

Retour en haut