Les Olympiades de JRS

Le 30 septembre dernier, une équipe pleine de punch nous fixait rendez-vous sur l’esplanade des Invalides pour des Olympiades JRS Jeunes. Floriane, Gaoussou, Hussein, Iqbal, Mehdi et Thierry ont voulu nous préparer aux JO 2024 à travers des épreuves issues du monde entier. Quatre équipes, les Girafes, les Tigres, le PSG et les Yakarés se sont affrontés lors d’épreuves comme le tir à la corde, le relais, la danse, la découverte des saveurs du monde, les pompes, la construction de tours ou le gobage de pomme.

Olympiades

Quelques mots des organisateurs :

Vous êtes toute une équipe à avoir monté ces olympiades. Quand et comment a émergé cette idée ?

Iqbal : Pendant le labo d’été, on était en vacances en Chevreuse. Une petite équipe a eu l’idée de faire un jour olympique pour rassembler tous les pays, avec des français et réfugiés.

Mehdi : On a monté le projet à plusieurs. Avec Floriane, Thierry, Iqbal, Hussein et Gaoussou.

Hussein : Il y a deux semaines, j’avais rendez-vous avec Floriane et d’autres personnes pour organiser. J’ai organisé la danse. J’aime beaucoup la danse. Quand je suis chez moi, quand je suis libre, je danse. Avec les amis, on danse le week-end. En vacances avec JRS, les gens voulaient aussi apprendre la danse.

 

Qui s’est chargé de quoi ?

Mehdi : Chacun a proposé un jeu de son pays ou une activité sportive. Moi, j’adore le sport. J’ai proposé « Bring sally up, Bring sally down » [des pompes en musique] parce que ça se fait aussi bien dedans que dehors et on n’a pas besoin d’accessoire.

Iqbal : J’ai fait l’atelier des pommes [Il faut gober une pomme le plus vite possible]. Dans mon école, tous les ans, il y a un jour pour les jeux. J’ai trouvé intéressant de faire ce jeu en France parce que c’est la première fois qu’ils voyaient ça. Et c’est rigolo.

 

Comment s’est déroulée l’activité ?

Hussein : J’ai aimé montrer la danse, apprendre aux autres et danser en groupe avec la musique.

Iqbal : C’était très intéressant parce que c’était la première fois que je faisais un grand jeu pour d’autres personnes. Par contre, j’ai mis une demi-heure à accrocher la pomme et certains voulaient la manger avant le jeu !

 

Un moment ou une anecdote que tu as particulièrement retenu de l’après-midi ?

Hussein : J’avais très envie que le jour arrive. J’étais très content tout le temps quand on a fait l’activité. Je m’ennuie souvent le week-end. C’était un bon week-end.

Iqbal : La danse de Hussein parce que c’était difficile. Hussein était très fatigué parce que c’est pas facile d’être professeur de danse. Et je lui demandais : « Et tes étudiants, tu penses pas qu’ils sont fatigués aussi ? »

Mehdi : Moi aussi c’est la danse. C’était sympa parce que j’ai pu participer et danser avec eux. On avait déjà fait cette danse pendant les ateliers de l’été, ça m’a rappelé de bons souvenirs.

 

Avez-vous des idées de projets futurs ?

Mehdi : Moi j’ai pas encore d’idées mais je suis ouvert aux propositions.

Iqbal : Pourquoi pas faire un projet ensemble, avec du sport, parce que j’adore le sport.

 

Témoignage de Tasnuva

C’était une journée sportive formidable ce jour-là. J’ai vraiment apprécié ça. On a fait beaucoup de choses mais malheureusement, notre équipe n’a pas pu gagner.