Retour sur la rencontre nationale 2022

Durant 3 jours, du 7 au 9 octobre, les équipes de coordinations de la France entière se sont données rendez-vous à Paris.

C’était l’occasion pour chacun de faire connaissance avec les autres membres du réseau, d’échanger sur certains questionnements, d’enrichir son expertise de l’accueil de demandeurs d’asiles et de l’organisation d’activités diverses dans sa ville (cours de français, activité en co-construction, permanence juridique…) et de partager les réussites et bonheurs de l’année écoulée. 

De nouveaux membres ont découvert le réseau à cette occasion et sont prêts à faire vivre JRS France dans leurs territoires comme Orléans, Compiègne ou Le Mans. 

rETOUR EN IMAGE SUR CETTE RENCONTRE

VENDREDI

Autour d’un repas convivial, nous avons commencé le week-end en partageant sur ce qui nous unit, malgré la distance et des situations locales très différentes. 

DIMANCHE

 
Pour clôturer cette rencontre, l’équipe JRS à présenter son livret sur les relations interculturelles, fruit de 3 années de travail. Ce beau travail, a été réalisé par une équipe de 5 salariés et bénévoles, en partenariat avec l’écrivain Michel Sauquet et a été illustré par notre ami Ali, dessinateur de presse. Nous continuerons à travailler sur ce sujet en 2023 pour permettre au maximum de personnes possibles de profiter de ce livret et de mieux comprendre les autres. 

 

SAMEDI

La matinée était réservée à des ateliers de travail et d’échanges. 

Relation avec les partenaires, biais qui influencent nos accompagnements, financement et relation d’argent dans l’hébergement citoyen, réciprocité…les sujets étaient divers et chacun a pu répartir avec de nouvelles idées ! 

L’après-midi, Alberto Ares, directeur de JRS Europe nous a présenté l’action de JRS chez nos voisins comme par exemple :  la présence en centre de rétention, des programmes de sensibilisation dans les écoles et établissements supérieurs, l’hébergement citoyen ou encore les formations pour les demandeurs d’asile. La preuve que la richesse de JRS se trouve dans des valeurs communes, mais aussi dans une adaptation très fine aux enjeux de chaque territoire. 

La journée s’est terminée avec un concert de chants sacrés. 

qUELQUES TÉMOIGNAGES :

Quelle est votre motivation pour agir avec JRS France ? 

Au départ, c’était la découverte de quelqu’un qui a une autre façon de vivre, une autre histoire, une autre nationalité que moi. Cependant, petit à petit, je suis motivé par la relation qui s’établit avec les personnes déplacées ou exilées. C’est l’enthousiasme, la joie et la constitution d’une relation d’une nature particulière. Ce n’est pas une relation que j’entretiens avec mes enfants ou mes petits-enfants, mes amis historiques, mais des gens avec qui les rencontres sont peu probables car ils sont généralement, plus jeunes que mes enfants. C’est une découverte mutuelle, et cela me donne à chaque fois de l’enthousiasme et de la vie, chaque rencontre me donne du bonheur et m’enrichit pour continuer à le faire. Ce n’est pas une obligation, c’est un vrai bonheur.

Quelle est la principale valeur ajoutée de cette réunion ?

Pour moi, c’est le fait de partager avec des personnes qui vivent les mêmes situations et accomplissent des tâches et des actions similaires et de comparer comment chacun de nous vit les difficultés et les réussites. Il s’agit de partager nos valeurs, ce qui est très important. 

Il s’agit aussi de découvrir de nouvelles façons de partager avec les personnes que nous accueillons. De plus, j’ai été très intéressé durant cet après-midi, par le tableau d’ensemble et les différents projets qui existent avec le JRS. Je ne connaissais pas certains d’entre eux et cela nous donne de nouvelles idées sur les choses que nous pouvons faire et sur la façon dont nous faisons partie d’un réseau plus large.

Retour de Jacques , coordinateur de l'Hérault

Propos recueilli par Nalé Barbieri, JRS Europe. 

Credit photo : Nalé Barbieri et Thomas Divyanathan

Retour haut de page