UN POINT SUR JRS RURALITÉ ET SON ESSAIMAGE

En septembre 2018, JRS France lançait un programme pilote et d’expérimentation autour de la ruralité autour de l’antenne JRS France à Limoges. Aujourd’hui, 3 volets ont été développés et un de ces volets est en cours d’essaimage dans d’autres antennes à Bordeaux et dans les Bouches du Rhône. 

Un premier volet autour de l’hospitalité : 

Les courts séjours de découverte à la campagne sont le volet le plus abouti du programme. Ils consistent à proposer à des personnes déplacées par force, ayant une solution de logement (CADA ou accueillis à JRS Welcome) d’être accueillies au sein de familles habitant en milieu rural pour un week end ou une semaine, le temps de faire une pause « au vert », de découvrir d’autres modes de vie que celui de la ville, de connaître la vie à la campagne via différentes activités familiales (balades, jardinage, réseau associatif etc …) et bien sûr de vivre une expérience d’accueil en famille. L’autre proposition est celle du wwoofing solidaire, construite avec notre partenaire WWoof France, qui permet à des personnes de vivre un séjour dans une ferme en agriculture biologique en échange de coups de mains autour de l’activité paysanne. 

En 2019, 73 séjours ont été organisés dans 24 lieux d’accueil (familles et hôtes du réseau WWoof France)  et ont permis à 88 personnes déplacées par force d’y participer, les accueils étant possibles pour des personnes seules, en famille ou en binôme. 

En 2020, avec les deux confinements, les séjours ont été stoppés et leur nombre a très largement diminué (pour le moment 34 séjours ont été organisés cette année). 

Néanmoins, les volontaires sont toujours motivés et les familles et hôtes accueillants également, le bilan qualitatif étant tout de même très positif. Les personnes déplacées par force sont en effet en grande majorité très contents de découvrir un autre mode de vie et de changer leur regard sur la vie à la campagne, d’abord pour faire une pause dans leur quotidien, s’occuper, se sentir utile, multiplier les rencontres et éventuellement pouvoir se projeter pour la suite en ayant ouvert leur champs de possibilités. Les accueillants quant à eux sont satisfaits de pouvoir s’engager dans une expérience d’hospitalité tout en étant loin de la ville, et de rencontrer d’une manière simple et concrète des personnes de tous horizons. 

L’essaimage du volet Court séjour : 

Pour le moment, deux antennes se sont concentrées sur le projet de Wwoofing Solidaire. A Bordeaux, c’est Alain de Framond, membre de la coordination du programme JRS Welcome qui reprend la coordination de ce programme avec pour partenaire le COS, afin de pouvoir orienter les personnes déplacées par force dans des fermes du réseau WWoof France. Une ferme a été visité et est prête à accueillir leur premier « wwoofeur » une fois le déconfinement arrivé ! 

Au sein de JRS Bouches-du-Rhône, c’est avec un hôte JRS Welcome, lui-même agriculteur, que le premier séjour a été organisé par Olivier Dewavrin. Un demandeur d’asile afghan a pu tenter l’expérience pour la période de récolte des olives et l’hôte est prêt à reproposer un nouveau séjour dès que les conditions seront réunies. 

Les antennes étant intéressées pour se lancer dans l’aventure peuvent nous contacter pour être accompagnées à constituer une équipe de coordination JRS Ruralité avec l’aide d’un KIT d’outils d’essaimage et un accompagnement par leurs chargés de mission. 

Un deuxième volet autour de l’animation : 

La première année en Limousin a été l’occasion d’expérimenter l’animation au sein de structures d’accueil de demandeurs d’asile situées elles même en milieu rural. En s’inspirant de la pédagogie de JRS jeunes, des ateliers ont été animés pour permettre aux résidents d’organiser eux-mêmes des activités au sein de leur structure et ainsi rencontrer d’une manière différente les personnes bénévoles des villages alentours gravitant autour des structures. 

En parallèle, avec le programme JRS Jeunes à Limoges, de nombreuses sorties et activités en milieu rural ont été proposées afin de permettre à des personnes déplacées par force logées en ville de découvrir la campagne par le biais d’activités. Ainsi ont été organisées des randonnées, des journées de cueillette sauvage, des week-end collectif dans des fermes pédagogiques, des chantiers participatifs, un club jardin : autant de propositions servant la rencontre avec des acteurs et actrices bénévoles vivant en milieu rural. Des ateliers « C’est mieux quand c’est gratuit » ont également vus le jour, permettant aux personnes déplacées par force de se réapproprier des savoirs-faire grâce aux produits issus de récolte (confiture, baume, tisane, produits d’hygiène etc …) et de mettre en commun les connaissances de différentes cultures. 

Le troisième volet autour de l’insertion :

Au démarrage du programme, un partenariat a été autour des Couloirs Humanitaires avec des associations comme la FEP et le Secours Catholique pour permettre à des familles d’être accueillies le temps de leur demande d’asile dans des petits villages. Deux accompagnements  l’installation ont été réalisé, et ont été repris par des collectifs citoyens expérimentés quant à l’accueil. 

JRS Ruralité à Limoges a intégré un Consortium d’associations partenaire autour d’un projet PAIR (Plateforme d’Accompagnement et d’Intégration des Réfugiés) pour participer à une action autour de l’habitat mobile en milieu rural pour permettre à des réfugiés décrochant un stage ou un emploi en rural d’être logé sur le terrain d’accueillants bénévoles au sein de tiny houses. Le projet a pris du retard avec la situation sanitaire et n’a pas encore vu concrètement le jour car les tiny-houses sont en cours de construction mais l’expertise en terme d’hospitalité développée par JRS France permet de mettre à disposition des outils quant à l’accompagnement de cette hospitalité. 

Enfin, un groupe de travail et de réflexion s’est penché sur le lien entre la question agricole et les personnes déplacées par force en Limousin (et Périgord) autour de deux projets : la cueillette des pommes en Limousin et un projet de mise en liens autour de l’insertion et de l’emploi avec des employeurs.se paysan.nes prêt.es à accueillir en stage ou à embaucher des membres de JRS France accompagnés par ce groupe de travail.

Retour haut de page