Le don, une autre façon de prendre part à l’action de JRS France

Patricia et Tristan font partie de notre communauté de donateurs. Le couple, parents de quatre enfants, racontent aujourd’hui leur parcours et témoignent de leur raison de donner à JRS France.

Nous avons mieux connu JRS France grâce à une de nos filles.
Nous sommes membres du Mouvement Chrétien des Cadres depuis 1993. C’est une façon pour nous de vivre la spiritualité ignatienne et de nourrir notre relation avec la Compagnie de Jésus [Note : la “spiritualité ignacienne” est inspirée de Saint Ignace de Loyola, fondateur de l’ordre des jésuites.]

Comme JRS France fait partie de la famille ignatienne, nous connaissions le nom de l’association, mais nous l’avons vraiment découvert grâce à notre fille Claude, qui a été en classe préparatoire à Ginette puis a étudié à Centrale. Elle y a fait la connaissance d’Antoine Paumard, alors aumônier et aujourd’hui Directeur de JRS France. C’est en discutant avec Antoine que nous avons mieux pris la mesure de l’action de JRS en France mais aussi dans le monde.

Il est important qu’une association comme JRS France existe !
L’histoire contemporaine nous enseigne l’importance de l’accueil des réfugiés en France. Il y a eu les réfugiés économiques mais aussi politiques, comme les Russes, les Espagnols, les Allemands… Des personnalités dont certaines étaient exceptionnelles. Pensons par exemple à la philosophe Hannah Arendt réfugiée en France en 1933 avant de devoir fuir en 1940 pour le Portugal puis les États-Unis.

Dans l’action de JRS France, nous voyons une dimension caritative mais également sociétale. Nous sommes convaincus qu’accueillir les réfugiés en les aidant à mieux s’intégrer, c’est rendre service à notre pays car ils pourront apporter leurs compétences, leur savoir-faire et contribuer à la création de richesse pour notre société.

Comme l’explique le Pape François, l’accueil de l’étranger est au cœur de la foi chrétienne, mais aussi une valeur universelle, présente dans toutes les religions. Et comme la question des réfugiés est mondiale, il faut qu’elle soit traitée avec une approche internationale, comme le fait JRS grâce à sa présence dans soixante pays.

Pourquoi soutenons-nous JRS France ?
L’engagement associatif est une manière de s’ouvrir à autrui, à une autre réalité sociale que notre vie professionnelle ou le voisinage. Nous souhaitons aussi contribuer à ce mouvement associatif qui est si important en France.  Pour différentes raisons, nous ne pouvons pas accueillir chez nous. Des amis le font au travers du programme JRS Welcome et nous admirons leur engagement. Jusqu’ici nous avons manqué de temps. En revanche nous pouvons donner de l’argent. Ce n’est pas mieux en soi, mais c’est ce que nous pouvons faire.

Pour nous, donner c’est une façon…
D’envoyer un message ! Donner est une forme de langage. Nous disons ainsi à JRS France et à ceux qui s’y engagent : « Vous êtes importants ».  C’est également un message envoyé à nos amis, un acte de plaidoyer pour témoigner de la nécessité d’agir en faveur des réfugiés aujourd’hui en France. Enfin, il y a tout simplement une réalité économique : l’association a besoin de fonds pour mettre en œuvre son action. Nous sommes confiants de l’utilisation qui sera faite de ce don.

Donner, c’est agir pour …
Pour nous, le don financier est une des formes de l’action comme l’entendait Hannah Arendt, dont nous évoquions tout à l’heure le séjour en France. C’est la coordination de plusieurs personnes pour obtenir un effet de transformation politique, économique ou social. En donnant à JRS France, nous sommes dans une forme d’action, qui n’est ni la seule, ni même la plus engageante, mais qui est essentielle. Chacun donne à hauteur de ses moyens. Il n’y a pas de don plus important que d’autres.

Aux autres personnes susceptibles d’être donateur, nous disons…
Que JRS France est un lieu important à la rencontre de domaines économique, sociétal, spirituel, politique et simplement humain. Y consacrer des ressources en temps, en compétences, en argent est un bon investissement pour l’avenir de notre société dans l’esprit de la parabole des talents.
Si vous vous posez la question : « comment bien utiliser mes ressources pour une plus grande gloire de Dieu ? », donner à JRS France est une bonne réponse.

Retour haut de page