Diony’s Voice et JRS France, une rencontre qui “Rejoice” !

“Je m’appelle Chris, j’ai 28 ans et j’ai participé à un spectacle avec des jeunes de JRS France et du chœur Diony’s Voice ! Entre septembre et novembre, j’ai participé au montage du spectacle Rejoice avec Audrey, une autre choriste, et six personnes exilées. Notre petit groupe a répété des danses sur les chants du chœur Diony’s Voice dont Audrey et moi faisons partie depuis 2 ans. L’occasion de ce spectacle était un rassemblement de la famille ignatienne à Marseille et deux représentations à Saint-Denis en novembre 2021.

Ce qui m’a marqué, c’est la facilité des relations : Margaret, Ferdous, Beltoon, Hamara, Risu et Bheki étaient hyper ouverts et souriants malgré leur situation. J’ai été édifié par l’engagement et le sérieux de chacun ! Ils ont fait preuve de disponibilité, de patience et de persévérance pour apprendre la chorégraphie alors que ça ne ressemblait pas à leur style de danse : ils nous ont montré des pas du Nigéria et du Bangladesh, c’est très différent. Les répétitions étaient cool, notamment lors de la salsa : on sympathisait, on parlait d’autre chose que de la danse. Et entre les répétitions, on continuait à échanger par Whatsapp pour se donner des conseils. On a aussi eu des répétitions avec le chœur et une journée ensemble à Marseille où on s’est baladés, on a partagé autour de nos musiques favorites et on a dansé dans la rue.

A Marseille et Saint-Denis, on a été surpris de la foule, on n’imaginait pas tant de spectateurs enthousiastes et participants. Le moment le plus fort, c’était la danse sur Deep River parce qu’on le vivait vraiment. ça aidait les choristes ce sentiment profond qu’on communiquait sur cette chanson. On a partagé des larmes de joie à la fin du spectacle, c’était fort ! On était tellement joyeux sur Joy to my Soul, c’était l’aboutissement de nos efforts et on a éclaté de joie, on riait et on jouait ensemble. J’ai réalisé notre rôle, à nous les danseurs, à ce moment-là : on communiquait réellement notre joie et on était dans l’harmonie. J’ai compris qu’il fallait qu’on s’amuse ensemble et c’est ça qui a plu au public !”

Retour haut de page