CAMPAGNE EUROPÉENNE : POUR UNE EUROPE QUI PROTÈGE LES DEMANDEURS D’ASILE

#CetteFoisJeVote pour une Europe qui protège les personnes qui demandent un asile.

L’Union européenne (UE) est fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d’égalité, de l’Etat de droit et de respect des droits de l’homme.

Les Etats membres de l’Union européenne sont signataires de la Convention de Genève relative au statut des réfugiés qui affirme à l’article 33 le principe de non-refoulement :

« Aucun des Etats contractants n’expulsera ou ne refoulera, de quelque manière que ce soit, un réfugié sur les frontières des territoires où sa vie ou sa liberté serait menacée en raison de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques. »

Les voies légales d’accès au territoire européen sont cependant limitées pour les personnes qui demandent l’asile et qui ont dû fuir un pays, souvent dans l’urgence. En 2017, la France a octroyé seulement 5 616 visas humanitaires tandis que l’OFPRA enregistrait plus de cent mille demandes d’asile. Près de 95 % des demandeurs d’asile doivent passer la frontière française de manière illégale, souvent au terme d’une traversée dangereuse : selon le HCR, 14 281 personnes ont trouvé la mort en traversant la Méditerranée depuis 2015.

Le Parlement européen peut jouer un rôle important dans la mise en œuvre d’une politique européenne qui offre des moyens d’accès sûrs et légaux pour demander l’asile.

Avec nous utilisez #ThePowerofVote le 26 mai 2019.

Continuez à nous suivre sur les réseaux sociaux et sur notre site Internet durant les prochaines semaines afin d’en apprendre plus sur notre engagement dans cette compagne européenne grâce à notre programme JRS Plaidoyer et en lien avec JRS Europe.

Découvrez ci-dessous des documents complémentaires pour mieux appréhender L’Europe que nous voulons défendre. Vous n’avez qu’à cliquer !

Pour une Europe qui garantit la protection.
La question migratoire : sujet clé des élections européennes.
Externalisation de la politique migratoire Européenne.
Asile, migrations et mobilité.

Retour haut de page