La Revue Christus propose un très beau numéro sur les Migrations

christus

La revue Christus, dans son numéro 253 de Janvier 2017, propose une réflexion, spirituelle, théologique, biblique sur les migrations… Vous y retrouverez notamment des articles de Jean-Marie Carrière, fondateur de Jrs-France, Maurice Joyeux, directeur du JRS-Grèce et une magnifique table-ronde avec Véronique Albanel. De quoi nous nourrir sur la route de l’accueil et de l’hospitalité […]

Lire la suite

Retraite de l’Avent 2016 : Accueillir le Christ et l’étranger

gregoirelebel

Cette année pour ce beau temps de l’Avent à la rencontre de Jésus, Dieu-fait-homme, nous cheminerons avec le Service Jésuite des Réfugiés (JRS) pour apprendre à accueillir le Christ. Sur cette sujet Grégorie Le Bel sj nous répond quelques questions. Quel est l’objectif de faire une retraite en ligne?  Depuis le début des temps de l’Église […]

Lire la suite

Vivre l’hospitalité, une exigence de la vie éthique

Photo Miguel Discart

Publié à Prier au coeur du monde par Paul de Mongolfier, sj/ L’hospitalité est une vertu prônée par la majorité des religions et des cultures… Elle est une exigence  importante de la vie éthique : faire de la place à l’autre chez soi… Elle a une place privilégiée dans la tradition biblique et chrétienne… Autant d’affirmations […]

Lire la suite

« Cities of Sanctuary »

L’appel exigeant à l’hospitalité s’enracine dans des traditions très anciennes, comme le refuge trouvé auprès des sanctuaires. L’idée trouve une vigueur nouvelle aujourd’hui avec les « réseaux Sanctuaires ». Qu’est qu’un réseau sanctuaire, dans le passé et aujourd’hui ?   Quelques éléments d’histoire La tradition d’hospitalité, de générosité et d’aide parfois inconditionnelle aux personnes cherchant refuge est présente […]

Lire la suite

Vivre sous le même toit avec l’exclu ou l’étranger: une expérience spirituelle.

A la rencontre de la Chaire Jean Rhodain, au Centre Sèvres, le 16 novembre, étaient invités Isabella Moulet, coordinatrice du Réseau Welcome de JRS France, et Pascal Blavot, de l’association Aux Captifs la Libération, qui a fondé le centre d’accueil de Val Giros. Une expérience de “combat” Pascal Blavot témoigne du fonctionnement au quotidien à […]

Lire la suite

Si loin, si proche

Les Journées Missionnaires du Collège Franklin, à Paris, ont eu cette année pour thème Si loin, si proche, en lien avec JRS France. Des animations dans les classes ont eu lieu, plusieurs conférences, un grand témoin en la personne de Mateo Aguire, ancien directeur régional de JRS en Afrique.

On peut trouver :

  • L’homélie de la messe de lancement, en novembre dernier, sur la lettre aux Ephésiens et l’Evangile de Jean
  • La conférence de Guilhem Causse, jésuite, sur l’intuition du JRS chez le Père Arrupe.
  • Le témoignage de Jacques Mercier, tuteur du réseau Welcome.
  • Un bref compte-rendu des animations dans les classes.

 

A l’occasion de la mise en place de ces journées, au mois de novembre, une Eucharistie a été célébrée par J.-M. Carrière, sj, directeur de JRS France. Voici le texte de l’homélie. Les lectures étaient prises en Ep 2, 11-22 et en Jn 4, 1-26.

 

La conversation entre Jésus et la Samaritaine commence par le respect. Entre le juif et l’étrangère, ce n’est pas chose facile, tant l’histoire et la différence culturelle pèsent leur poids, mais il s’agit de trouver la bonne distance, qui signifie le respect. Au bord du puits, c’est alors un échange qui se déploie : Jésus a commencé par demander à boire, laissant entendre sa propre soif, démuni, suppliant ; et la Samaritaine va elle aussi accepter de parler de la soif qui la travaille. L’échange de la conversation autorise peu à peu une reconnaissance mutuelle, que leur vie est traversée par une soif, d’eau vive. Quelque chose d’un «bien parler», d’un «parler vrai» s’est établi entre l’homme et la femme, seuls à l’heure de midi au bord du puits. La Samaritaine relance, à son tour, la conversation, sur le terrain de la religion. Jésus, alors, révèle discrètement la soif qui l’habite, ce désir de Dieu qui doit être adoré en esprit et en vérité. Toute la conversation de Jésus avec la Samaritaine s’achève sur quelques mots qui en disent long de leur rencontre : «moi, je suis celui qui te parle». Au-delà de la catégorisation ethnique, au-delà même des titres qui pourraient lui être donnés, Jésus est tout simplement celui qui parle à la Samaritaine, et à qui la Samaritaine parle.

Lire la suite