Réfugiés en France : des invitations diversifiées

Tsion           

        Welcome : des propositions diversifiées d’hospitalité

Depuis plusieurs années, Welcome en France propose l’hospitalité d’un demandeur d’asile pendant une durée courte pout être réalisable. Mais l’hébergement, si important soit-il, n’est pas le plus important des besoins des réfugiés qui trop souvent ne rencontrent pas les habitants du pays, mais seulement des agents administratifs … pas toujours bienveillants.

Comme tout un chacun, ils ont besoin de relations amicales. Etre connu et apprécié aide à porter les difficultés du moment. Se laisser connaître est une preuve de confiance et donne confiance en soi. Cela est vrai pour tous, mais particulièrement pour celles et ceux qui ont été coupé brutalement de leur environnement social et amical.

Pour permettre à tous les réfugiés, quelque soit leur statut administratif, de nouer des relations d’estime, Welcome diversifie ses propositions.

Chacun des invités est connu et apprécié de nous et de nos partenaires associatifs.

 

Le temps d’un repas : On reçoit un invité avec lequel on fait connaissance. En France le repas est souvent une acte social : on échange en s’intéressant plus à la personne qu’à ses problèmes ( Attention : pas de questions sur ce qui peut être douloureux ou évoquer un interrogatoire policier ).

Il n’est pas obligatoire d’avoir envie de se revoir une autre fois, mais ce n’est pas interdit !

 

Le temps d’un Week-End : L’invité a aussi besoin de détente, de sortir des lieux et préoccupations quotidiennes. Il participe aux occupations s’il y a lieu : jardinage, entretien, sport, etc. Faire ensemble quelque chose est un bon moyen de se connaître mutuellement.

 

Plusieurs jours pendant les vacances : Participation à la vie familiale, comme pour un week-end mais avec plus de temps et donc un tempo plus cool !

Tous ceux qui ont vécu des vacances avec un(-e) réfugié(-e) ont été frappé par leur facilité à s’intégrer aux diverses générations et à partager leur joie de vivre.

 

Accueil spécial en Ile de France :

  • Actuellement tous les entretiens OFPRA se passent en région parisienne. Les demandeurs d’asile y sont donc convoqués pour un entretien déterminant pour leur futur statut et donc particulièrement stressant. Il est proposé d’accueillir pour la nuit précédant cet entretien et parfois pour la nuit qui suit afin d’être dans un cadre plus chaleureux qu’un hall de gare.

 

– Les actions de Welcome Jeunes sont autant d’occasion de pratiquer l’hospitalité !

 

Accueillants et accueillis partagent un certain nombre de valeurs :

Intérêt pour la rencontre de l’autre différent et bienveillance.

Respect envers les diverses religions, cultures et coutumes.

Confiance raisonnable dans l’autre.

Discrétion sur d’éventuelles confidences.

Gratuité du partage.

 

La coordination de Welcome en France peut vous mettre en contact

 

Des questions ? Marcela Villalobos : 06 81 05 92 22

marcela.jrsfrance@gmail.com

4 reflexions sur “Réfugiés en France : des invitations diversifiées

    • Bonjour Madame,
      Paix à vous !
      Merci pour cette information, l’Etat prend en charge les enfants et nous n’organisons pas l’accueil des enfants via le réseau Welcome en France.
      Avec notre gratitude
      Antoine

  1. désolés de vous dire que nous sommes « jaloux » de ce que l’église catholique fait pour les étrangers. depuis des dizaines d’années des personnes agées, seules dans les zones rurales, des jeunes à l’abandon et surtout des français errent de villes en villes, des familles vivant des minima sociaux et notre église catholique ne se mobilise pas plus que ça… mais pour répondre aux appels du pape François, là elle trouve des moyens urgents et pérennes…. on se foue de nous les petits à tous les niveaux, état, église, et le bla bla bla nous exaspère et c’est Le Pen qui va monter et ce sera la cata…. qui dit mieux !!!!!

    • Bonjour Monsieur, bonjour Madame, merci pour votre message, j’entends, je pense votre cri… et en même temps je reste surpris, le Secours Catholique (CARITAS), les multiples fondations de l’Eglise Catholique ou affiliées, la Compagnie de Jésus, font beaucoup auprès des plus pauvres et cela depuis fort longtemps. Sans doute cela est-il peu connu, mais je vous assure que c’est concret. Sans doute cela n’est-il pas assez, nous constatons que la mobilisation autour des réfugiés, mobilise villes et villages, que cela permet justement de nouvelles solidarités entre les générations… cela demande du travail, de la patience, mais cela vaut la peine. Je vous souhaite une bonne soirée, avec mes prières, Père Antoine s.j

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *